TÉLÉCHARGER GODZILLA 1954 GRATUITEMENT

Thématique sur laquelle nous reviendrons ultérieurement. Josh, son épouse et C’était surtout le surnom d’un manutentionnaire de la Toho, particulièrement costaud. Cette nuit-là, Godzilla réapparaît dans la baie de Tokyo et attaque la ville de Shinagawa. L’homme dans le costume de latex , Haruo Nakajima , est filmé au ralenti pour accentuer l’impression de lourdeur et de gigantisme du monstre. La Toho, gêné par l’impopularité du film auprès de ses fans, décide plus tard de renommer la créature Zilla dans son répertoire de Kaiju [ 16 ].

Nom: godzilla 1954
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 59.76 MBytes

Certes, certains détracteurs pesteront et tonneront contre les effets spéciaux désuets et périmés du film. Critique positive la plus utile. Godzilla, toujours indemne, plonge à nouveau dans la baie de Tokyo et disparaît. Mais ce titre est abandonné. Akira – , dans un tokyo post-atomique Pour incarner le monstre, on utilise une technique propre au genre:

Kronos14 sept. En fait, le film est une immense métaphore, un amiral japonais ne déclarait-il pas, après l’attaque de Pearl Harbor: Il se pourrait même que cette phrase ait 19554 directement les scénaristes.

Encore traumatisé par les attaques de Nagasaki et Hiroshima, 19554 Japon trouve à travers Godzilla un moyen de montrer les ravages causés par la bombe.

Plusieurs scènes, plusieurs images y sont directement liés, la ville détruite, en flamme, après le passage du monstre ou alors l’impuissance de l’armée japonaise face au dinosaure radioactif.

Godzilla – 1954 (Hiroshima, mon amour)

D’autres scènes bien plus dures, semblent s’inspirer directement de la réalité. L’une des plus poignantes: Tout ceci est renforcé par deux choix de mise en scène essentiels: D’ailleurs la ressemblance entre les photos d’Hiroshima après la bombe et les décors du film, sur deux ou trois plans particuliers, est totale.

  TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SYSTRAN PROFESSIONAL PREMIUM

godzilla 1954

Le personnage du savant écologiste est, à ce titre, tout à fait représentatif, il ne veut pas détruire le monstre mais l’étudier, on peut l’interpréter de nombreuses manières, un message écologique simple bien sur, mais aussi une volonté d’empêcher le phénomène de se reproduire, en le comprenant mieux.

Comme il le dit, à la fin du film, et croyez moi, les scénaristes ne pensaient pas encore au succès du film et à ses nombreuses suites: Il y a aussi un personnage tout à fait passionnant, le savant inventeur de l’arme qui peut détruire le monstre, sa présence est tout à fait symbolique et à souvent été interprétée comme un avertissement OK, vous avez la bombe, mais attention, on pourrait trouver pire.

Une interprétation à laquelle j’adhère volontiers, tout à fait dans le ton du film, surtout si l’on considère la fin et en particulier la très belle et très poignante scène du sacrifice.

Lumière ! Films : Godzilla (Honda, )

À ce niveau, la faiblesse des effets spéciaux devient purement anecdotique, et arrache difficilement les sourires qui viendront beaucoup plus godzolla dans les suites dont je gofzilla plus haut. Et encore, je parle de faiblesse, mais certaines scènes sont plutôt réussies, les maquettes très soignées, le man-in-suit assez souvent crédible filmés en accéléré, projetés à une vitesse normale, les mouvement prennent l’envergure, le poids, nécessaire et enfin, les décors apocalyptiques sont plus godzillw.

Quelques décors, comme celui du laboratoire inspiré de l’age d’or du fantastique à la « Universal »par contre le montage est parfois un peu faible, quelques discours traînent un peu en longueur, mais rien de réellement mauvais.

  TÉLÉCHARGER CPROXY MEDITEL GRATUIT

Autre point assez étonnant, comme quoi les souvenirs d’un film sont parfois vraiment faussés, c’est la qualité de l’interprétation, les acteurs respirent la terreur mais aussi une certaine résignation, très visible dans les scènes à l’hôpital.

Encore un rapport direct à la bombe. Quand aux scènes de panique, elles sont tout simplement parfaites. Historiquement, le scénario de base semble avoir été inspiré par le film d’ Eugène Lourié: Le producteur Tomoyuki Tanaka qui venait de voir un gros projet avec l’Indonésie être abandonné, pense à faire un film de monstre godzlla visitant le département des effets spéciaux de Eiji Tsuburaya à la Toho.

Godzilla (1954) – la critique du film

Le projet est confié à Inoshirô Honda qui ira beaucoup plus loin qu’un simple film de monstre. Le nom « Gojira » est un mélange de Gorilla et Kujirace qui veut dire baleine.

C’était surtout le surnom d’un manutentionnaire de la Toho, particulièrement costaud. Les Américains dénatureront complètement le film, modifiant le montage, ajoutant des scènes avec Raymond Burrle coté « action » ne va pas vraiment perdre en efficacité, mais cette version trafiquée n’a plus aucun sens.

godzilla 1954

En résumé je dirais que « Godzilla » n’est pas seulement le monstre de caoutchouc qui passe son temps à écraser des immeubles accessoirement, il souffle aussi des nuages radioactifsmais une étrange leçon d’histoire et d’humanisme. Godzilla de Inoshirô Honda – 1h38 – Japon  » Gojira  » avec:

godzilla 1954